Situation de crise dans l'Aude et en Occitanie : la réaction et les conseils des sapeurs-pompiers

Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France - Le 15 octobre 2018

[COMMUNIQUÉ DE PRESSE] La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) tient à assurer de tout son soutien les 700 sapeurs-pompiers actuellement engagés dans l'Aude à la suite de l’épisode de pluies intenses en Occitanie. Selon un bilan toujours provisoire, plus de dix personnes sont décédées et plusieurs milliers d’habitants ont dû être évacués.

Le phénomène affecte le triangle Montpellier – Carcassonne – Rodez et c’est dans le département de l’Aude que se situe le cœur de la crise. Des renforts des services départementaux d’incendie et de secours des départements (Sdis) limitrophes, dont des équipes spécialisées, ont été acheminés sur zone, parallèlement à la mobilisation des moyens humains et des hélicoptères de la Sécurité civile.

Cette crise majeure met, une nouvelle fois, en exergue la prégnance des enjeux de sécurité civile, l’expertise prépondérante des sapeurs-pompiers dans la réponse opérationnelle et l’importance de renforcer l’engagement altruiste de sapeur-pompier volontaire.

Les sapeurs-pompiers de France tiennent à rappeler à la population quelques conseils indispensables face à ce type de phénomène :

  • Trouver refuge sur un point haut, naturel ou un bâtiment ;
  • Manifester sa présence et alerter (ou faire alerter) les secours ;
  • Ne jamais tenter de franchir, à pied ou avec véhicule, une zone inondée comportant du courant, 30 cm d’eau avec un fort débit pouvant suffire à déséquilibrer et emporter un piéton ;
  • N’effectuer aucun déplacement sauf nécessité de se placer en sécurité ;
  • Ne recourir aux numéros d’urgence (notamment le 18 et le 112) qu’en cas de péril immédiat, les conséquences matérielles des inondations étant traitées après la décrue.

Découvrez tous les conseils de prévention des sapeurs-pompiers en cas d'inondations

« Ces conseils relèvent du bon sens, mais nous constatons à chaque catastrophe, des décès qui auraient la plupart du temps pu être évités » déplore le colonel Grégory Allione, président de la FNSPF.

Cette nouvelle crise majeure rappelle également la nécessité selon le président de la FNSPF de disposer d’une sécurité civile efficace et réactive, dont l’essentiel du dispositif repose sur près de 250 000 sapeurs-pompiers dont 80% sont volontaires. « Nous attendons beaucoup du futur ministre de l’Intérieur afin que l’engagement de sapeur-pompier volontaire soit pérennisé, facilité et rendu plus attractif » indique le colonel Grégory Allione, concluant que « cette ressource basée sur l’engagement citoyen généreux et altruiste, mobilisée au quotidien dans toutes les situations d’urgence est également la seule aujourd’hui en capacité de faire face aux catastrophes majeures, avec la rapidité nécessaire en puissance dans le cadre de la solidarité nationale. »

Visuel mobilisation secours Inondations Aude

Suivez l'info en continue sur les compte Twitter des Pompiers de France (@PompiersFR)

Tous les communiqués de presse de la FNSPF

Avis de décès

[AVIS DE DÉCÈS] 1CL Bertrand PIME (Nouvelle-Calédonie) ainsi que les CCH Simon CARTANNAZ et 1CL Nathanaël JOSSELIN (BSPP)

La FNSPF, l'ODP et la MNSPF ont le regret de vous annoncer le décès en service commandé du sapeur de 1e classe Bertrand PIME, sapeur-pompier volontaire au Syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVM) Nord (Nouvelle-Calédonie), mercredi 9 janvier 2019, ainsi que du caporal-chef Simon CARTANNAZ et du 1e classe Nathanaël JOSSELIN, sapeurs-pompiers de Paris également volontaires en Savoie et dans l'Yonne, décédès en service samedi 12 janvier 2019 à Paris.

Toutes nos pensées vont vers leur famille, leurs collègues et leurs amis.