Prévention des risques liés à la fuite de gaz

Les risques de fuite de gaz sont nombreux : ils peuvent être dus à une défaillance, une mauvaise installation ou une installation vieillissante du gaz. Chacun de ces risques peut avoir de graves conséquences. Comment éviter la fuite de gaz ? Comment réagir en cas de fuite de gaz ? Découvrez tous les conseils de prévention des sapeurs-pompiers !

Le saviez-vous ?

Le gaz naturel est explosif dès lors qu’il est sous pression, il devient inflammable et ses produits de combustion peuvent être toxiques. Une fuite de gaz peut provoquer :

  • Incendie
  • Explosion
  • Intoxication
  • Projection de débris
  • Brûlures

Lors d’une fuite de gaz il est impératif de ne toucher aucun appareil, installation électrique ou tout objet pouvant produire une flamme (allumette, ascenseur, disjoncteur, ordinateur portable, prise électrique, sonnerie, téléphone, interrupteur, lampe de poche, briquet).

Fuite de gaz

Comment éviter la fuite de gaz ?

  • Vérifier les installations de gaz du logement ;
  • Entretenir régulièrement  les installations de gaz ;
  • Ventiler et entretenir les ventilations ;
  • Suivre l’évolution de la réglementation.

Comment bien réagir en cas de fuite de gaz ?

  • Éteindre les cigarettes ;
  • Ne pas activer ou ne pas désactiver les appareils ou interrupteurs pouvant produire une étincelle (sonnette, interrupteur de lumière, téléphone cellulaire ou tout autre appareil électrique, etc.) ;
  • En milieu confiné, aérer le local autant que possible ;
  • Evacuer les lieux dans le calme ;
  • Si possible, couper le gaz ou actionner la vanne de coupure d’alimentation du bâtiment ;
  • Attendre que les secours donnent le droit d’entrer à nouveau dans le local ;
  • Avant toute remise en marche de l’installation, appeler un professionnel du gaz pour la vérifier.

Comment réagir en tant que témoin d’une fuite de gaz ?

Une concentration importante de gaz naturel peut entraîner des maux de tête, un affaiblissement des facultés respiratoires et sensorielles, une lassitude croissante et une coordination réduite menant à des convulsions.

S’il y a une victime, il faut agir de manière responsable en veillant à sa propre sécurité :

  • Dégager la victime vers un local ventilé en prenant soin de ne pas provoquer une étincelle ;
  • Évacuer la zone et empêcher son accès ;
  • Appeler les secours en composant le 18 ou le 112 depuis la zone non dangereuse pour ne pas créer d’étincelle.

 

✆ Appel d'urgence : un numéro unique, le 112

Numéro d’urgence gratuit et accessible partout en Europe, le 112 permet de joindre les services de secours du département qui enverront les moyens adaptés. Le 112 fonctionne même depuis un téléphone verrouillé ou ne disposant pas d’une carte SIM.

[ En savoir plus sur les appels d'urgence ]

Sauvequiveut.fr

JOUEZ À WWW.SAUVEQUIVEUT.FR


Partager cet article :


Avis de décès

[AVIS DE DÉCÈS] 1CL Bertrand PIME (Nouvelle-Calédonie) ainsi que les CCH Simon CARTANNAZ et 1CL Nathanaël JOSSELIN (BSPP)

La FNSPF, l'ODP et la MNSPF ont le regret de vous annoncer le décès en service commandé du sapeur de 1e classe Bertrand PIME, sapeur-pompier volontaire au Syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVM) Nord (Nouvelle-Calédonie), mercredi 9 janvier 2019, ainsi que du caporal-chef Simon CARTANNAZ et du 1e classe Nathanaël JOSSELIN, sapeurs-pompiers de Paris également volontaires en Savoie et dans l'Yonne, décédès en service samedi 12 janvier 2019 à Paris.

Toutes nos pensées vont vers leur famille, leurs collègues et leurs amis.