Prévention des risques liés à la morsure de serpent

Les risques de morsure de serpent sont rares en France mais ne sont pas exclus. Une morsure de serpent peut avoir de graves conséquences. Comment réagir en cas de morsure de serpent ? Découvrez tous les conseils de prévention des sapeurs-pompiers !

Morsure de serpent

Le saviez-vous ?

Le terme de morsure est réservé aux plaies provoquées par des dents ou des crochets.

Comment éviter la morsure de serpent ?

  • Mettre un pantalon long, des bottes ou des chaussures fermées lors de balade en forêt ;
  • Prendre un bâton lors d’une balade ;
  • Etre muni d’un téléphone ;
  • En camping, avant d’enfiler un vêtement ou de vous glisser dans un duvet, vérifier qu’il n’y ait pas d’intrus ;
  • Prendre une lampe de poche pour se déplacer la nuit ;
  • En cas de rencontre avec un serpent, continuer la route en faisant un écart et ce sans effrayer l’animal ;
  • Eviter les lieux à risque : les couleuvres aiment les endroits humides, les bords de rivière ou d’étang et les vipères aiment être sous les rochers, dans les murs de pierres sèches, les haies et les lisières buissonnantes ;
  • Ne pas glisser les mains sous des pierres ou dans les trous, sinon vérifier avec un bâton qu’il n’y a rien. 

Quels sont les risques et conséquences d’une morsure de serpent ?

Les morsures peuvent être à l’origine :

  • D’inoculation de substances toxiques, appelée « venin » :
    • De manifestions locales désagréables (gonflement, rougeur, douleur, …) ;
    • De détresses vitales
  • De risque fonctionnel et esthétique

En France métropolitaine, les serpents sont habituellement peu dangereux, sauf s’il s’agit d’espèces exotiques importées ou d’espèces vivant naturellement dans des territoires ultra-marins.

Quels sont les signes d’une morsure de serpent ?  

Quelques signes permettent de savoir si la victime s’est fait mordre par un serpent :

  • Une détresse circulatoire, par action d’un venin (action directe ou réaction allergique grave), plus particulièrement chez l’enfant ;
  • Une détresse neurologique, par effet toxique de certains venins de serpents ;
  • Une ou deux plaies punctiformes distantes de quelques millimètres ;
  • Un gonflement, une rougeur et une douleur locale, plus ou moins étendus autour de la piqûre.

Comment réagir en tant que témoin de morsure de serpent ?

  • Ne jamais pratiquer de techniques d’aspiration, qu’elles soient buccales ou à l’aide d’un appareil ;
  • Allonger la victime, lui demander de rester calme et la rassurer ;
  • Retirer les bagues, bracelets si la morsure siège à la main ;
  • Réaliser un pansement compressif sur la morsure pour ralentir la diffusion du venin ;
  • Immobiliser le membre atteint ;
  • Identifier si possible quel type de serpent a mordu la victime ou analyser la morsure ;
  • Appelez les secours en composant le 18 ou le 112.

 

✆ Appel d'urgence : un numéro unique, le 112

Numéro d’urgence gratuit et accessible partout en Europe, le 112 permet de joindre les services de secours du département qui enverront les moyens adaptés. Le 112 fonctionne même depuis un téléphone verrouillé ou ne disposant pas d’une carte SIM.

Sauvequiveut.fr

JOUEZ À WWW.SAUVEQUIVEUT.FR


Partager cet article :