Agressions envers les forces publiques de sécurité : protégeons ceux qui nous protègent !

Solidarité - Le 04 janvier 2018

La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) condamne fermement les violences faites à l’encontre des sapeurs-pompiers et des autres forces publiques de sécurité et de secours. Elle soutient la mobilisation de la sphère publique sur les réseaux sociaux. Affirmer votre solidarité en postant un message ou un selfie sur les réseaux sociaux avec le hashtag #TouchePasàMonPompier (voir modalités plus bas dans cet article).

"Les violences faites envers les forces publiques qu’il s’agisse des sapeurs-pompiers, des gendarmes ou des policiers, sont une atteinte à la République."

Grégory Allione, vice-président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers

"Agresser les sapeurs-pompiers, c’est agresser l’engagement, l’entraide, la générosité. C’est éteindre leur flamme de courage et de dévouement. C’est mettre des vies en danger. Je dis non !"

Eric Faure, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers

Champigny-sur-Marne, Roubaix, Miramas, Millau, Beauvais, dans de nombreuses villes, les services de sécurité et de secours sont touchés par les agressions à répétition et la situation est intolérable. Ces hommes et ces femmes nous protègent au quotidien et pourtant ces dernières années, les agressions se multiplient.

C’est pourquoi la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France condamne fermement ces agressions. Face à cette situation inacceptable, c’est toute la sphère publique qui doit se mobiliser !
 

Quatre chantiers prioritaires pour lutter contre les agressions de sapeurs-pompiers

Pour rappel, en novembre dernier à l’occasion de la publication du Rapport annuel de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, la Fédération dénonçait déjà fermement dans un communiqué de presse ces violences et appelait les pouvoirs publics à définir des mesures concrètes pour protéger ceux qui nous protègent via notamment quatre chantiers prioritaires :

  • L'anonymat doit être garanti aux sapeurs-pompiers qui portent plainte après une agression, afin de les prémunir, ainsi que leurs familles, contre toute forme de représailles.
  • Prévenir les violences en renforçant le lien de proximité avec la population. C’est avant tout informer sur le rôle et les missions des sapeurs-pompiers. C’est également former : inciter la population, notamment les jeunes, à s’engager, leur insuffler une culture de sécurité. Pour rappel la FNSPF préconise de former 80% de la population aux gestes qui sauvent.
  • Renforcer la coordination des secours et des forces de sécurité au niveau de la formation comme en intervention, dans un même esprit de sécurité quotidienne et de proximité.
  • Renforcer les sanctions et surtout garantir leur application.
#Touchepasàmonpompier

Campagne #TouchePasàMonPompier

Face aux agressions récurrentes envers les sapeurs-pompiers ➡ affirmez votre soutien en postant un message ou un selfie sur les réseaux sociaux avec le hashtag #TouchePasàMonPompier

On compte sur votre mobilisation ! Soyez créatif !

A télécharger et impimer :
➡ panneau #TouchePasàMonPompier

Des campagnes de soutien et de sensibilisation ont déjà vu le jour dans plusieurs départements à l’image de celles menées par les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône, de l’Oise ou encore du Nord.

La Fédération nationale, via le hashtag #TouchePasAMonPompier, se fait le relai de toutes ces voix qui s’élèvent contre la violence et pour soutenir toutes nos forces publiques.

Quelques chiffres

Les agressions envers les sapeurs-pompiers connaissent une augmentation de 17,6% en 2016. Ce sont 2280 sapeurs-pompiers en 2016 qui ont déclarés être victimes d'une agression contre 1939 en 2015 et 1603 en 2014

La sphère publique se mobilise sur les réseaux sociaux

Vous avez été nombreux à manifester votre soutien aux sapeurs-pompiers avec le hashtag #TouchePasÀMonPompier sur Facebook et Twitter. Merci à vous !

Mosaïque #touchepasàmonpompier

Retrouvez plus de tweets sur notre moment Twitter #TouchePasÀMonPompier

Suivez les sapeurs-pompiers sur Twitter : @PompiersFR

Des clips vidéos et des personnalités qui s'engagent

Très investie dans la campagne dès son lancement en décembre 2017, l'Union départementale des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes (UDSP 06) s'est investie – en partenariat avec le SDIS, la préfecture et le département des Alpes-Maritimes, ainsi qu'une agence de production audiovisuelle – dans la réalisation de plusieurs clips vidéos basés sur des scénarios d'agressions réellement subies par les sapeurs-pompiers dans leurs interventions de secours. Des clips qui ont pour objectif d'alerter sur ces situations inacceptables et de plus en plus fréquentes et qui mettent en danger les sapeurs-pompiers, mais également la population qu'ils protègent.

Trois personnalités maralpines issues des milieux culturels et sportifs se sont associés à cette campagne locale pour s’engager contre les agressions de sapeurs-pompiers et promouvoir le message national : #TouchePasÀMonPompier.

TouchePasAMonPompier - Assemblage tweets vidéos UDSP06

 

Une campagne relayée dans la presse

Jeudi 11 janvier 2018, le colonel Grégory Allione, vice-président de la FNSPF, était invité sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC.


Outils à télécharger

Panneau pour selfie #TouchePasÀMonPompier

Télécharger pdf - 40.87 Ko

Visuel de la campagne

Visuel de la campagne


Partager cet article :