Risques d’intoxication

Les risques d’intoxication sont nombreux : intoxication alimentaire, par inhalation de fumée ou de monoxyde de carbone, par absorption de médicaments, par injection de produits ménagers, par contact avec des plantes toxiques, etc. Chacun de ces risques peut avoir de graves conséquences. Comment éviter l’intoxication ? Comment réagir en cas d’intoxication ? Découvrez tous les conseils de prévention des sapeurs-pompiers !

Le saviez-vous ?

  • En 2012, 2.040 personnes sont décédés à cause d’une intoxication ;
  • En France, 5.000 personnes sont touchées, chaque année, par une intoxication au monoxyde de carbone et 90 en décèdent ;
  • Lors d’un incendie, l’intoxication par inhalation de fumée est à l’origine de 80% des décès. Si la fumée ne tue pas forcément, elle laisse de graves séquelles ;
  • L’absorption de médicaments est à l’origine de 57% des intoxications ;
  • 25% des intoxications dues à l’ingestion de produits ménagers touchent les enfants de 1 à 5 ans ;
  • Une intoxication sur deux est liée à une prise de médicaments. Cela entraîne près de 130.000 hospitalisations par an ;
  • Les personnes vulnérables sont les femmes enceintes, les enfants et les asthmatiques.


Intoxication par produits ménagers et dangereux

L’une des premières causes d’intoxication par ingestion est due au transfert d’un produit dangereux (produits d’entretien, bricolage, jardinage, etc.) dans un récipient prévu pour des aliments.

Les produits ménagers peuvent être dangereux pour la santé, ils peuvent entraîner des intoxications, des irritations, des brûlures, des gênes respiratoires, des allergies, etc. Ils sont aussi dangereux pour l’environnement (pollution, dégradation, etc.).

Comment éviter le risque d’intoxication ?

  • Ne jamais transvaser un produit ménager dans un récipient pour les aliments ou boissons ;
  • Manier les produits ménagers et dangereux (engrais, décapant, essence, etc.) avec prudence ;
  • Mettre les produits hors de portée des enfants. Si possible en hauteur ou fixer des blocs-portes ;
  • Acheter les produits dangereux uniquement en cas de besoin. Jeter les emballages dans une poubelle et non au feu. Un reste de produit peut provoquer un incendie ou une explosion ;
  • Ne jamais utiliser deux produits ensemble ou successivement, ceci peut entrainer un dégagement de gaz toxiques ;
  • Lire le mode d’emploi des produits utilisés. En cas de doute, contacter le service consommateurs pour avoir plus d’informations (numéro noté sur l’étiquette du produit).
  • Connaitre les pictogrammes de danger présents sur les produits.

Quels sont les symptômes d’une intoxication ?

Quelques signes permettent de savoir si la victime fait une intoxication liée aux produits ménagers ou dangereux :

  • Des vomissements ;
  • Une gêne respiratoire ;
  • Une toux ;
  • Un picotement des yeux, du nez, de la gorge ;
  • Une crise d’asthme.

Comment réagir en tant que témoin d’intoxication ?

Quel que soit le produit avec lequel la victime s’est intoxiquée, il faut :

  • Si la victime est consciente : la mettre en position demi-assise sur le sol ;
  • Si la victime est inconsciente : la mettre en position latérale de sécurité (PLS) ;
  • Desserrer les vêtements de la victime ;
  • Ne pas faire vomir la personne intoxiqué sauf si un médecin le demande ;
  • Ne donner ni à boire, ni à manger à la victime.
     

Intoxications par médicaments

Comment éviter le risque d’intoxication ?

  • Respecter les prescriptions de médicaments ;
  • Demander un avis médical avant de prendre plusieurs types de médicaments à la fois sans avoir eu d’ordonnance ;
  • Ranger les médicaments dans une armoire en hauteur et fermée à clé ;
  • Ne jamais laisser les médicaments à la portée des enfants.

Quels sont les symptômes d’une intoxication ?

Quelques signes permettent de savoir si la victime fait une intoxication liée aux médicaments :

  • Manque de lucidité ;
  • Confusions et hallucinations ;
  • Tremblement voire convulsion ;
  • nausées et vomissements ;
  • diarrhée ou constipation ;
  • maux de ventre, brûlures d'estomac, ballonnements.

Comment réagir en tant que témoin d’intoxication ?

Les mêmes conseils s’appliquent que lors d’une intoxication par produits ménagers et dangereux. 
 

Intoxication par les plantes

La curiosité est la principale cause d’intoxication par plante chez les enfants. Jeunes, ils découvrent leur environnement en touchant, et bien souvent en portant à leur bouche. L’enfant peut parfois développer une intoxication liée à la plante.

Comment éviter le risque d’intoxication ?

  • Éviter d’avoir des plantes d’intérieur toxiques ;
  • Les plantes toxiques doivent être mises hors de portée des enfants ;
  • Sensibiliser les enfants sur les dangers que peut constituer une plante.

Il est important de conserver le nom des plantes pour réagir rapidement en cas de mastication ou d’ingestion d’une feuille ou d’un fruit.

Exemples de plantes d’intérieurs toxiques

  • Le Ficus est une plante d’intérieur très courante. Pourtant, elle est toxique, pouvant entraîner des diarrhées en cas d’intoxication, voire des effets plus graves chez les tout-petits.
  • Le Houx est aussi une plante fréquente, lors des fêtes de fin d’année. Or, ses baies provoquent des troubles digestifs en cas d’ingestion.

Comment agir en cas d’intoxication ?

  • En cas d’intoxication par contact cutané, vous devez avant tout retirer les vêtements contaminés, puis laver la peau à l’aide d’un savon et d’eau tiède pendant 15 minutes minimum. Appelez ensuite le centre antipoison avant d’appliquer quoi que ce soit sur la peau touchée ;
  • En cas d’intoxication par contact oculaire, vous devez rincer abondamment l’œil d’eau tiède pendant 15 minutes minimum. Le lavage doit se faire de l’œil indemne à l’œil affecté. Gardez vos paupières ouvertes pendant le nettoyage, en vous aidant de vos doigts ;
  • Le centre antipoison sera ainsi en mesure de vérifier rapidement la toxicité de la plante concernée.

Centres antipoison et de toxicovigilance

  • Angers : 02 41 48 21 21
  • Bordeaux : 05 56 96 40 80
  • Lille : 08 00 59 59 59
  • Lyon : 04 72 11 69 11
  • Marseille : 04 91 75 25 25
  • Nancy : 03 83 22 50 50
  • Paris : 01 40 05 48 48
  • Strasbourg : 03 88 37 37 37
  • Toulouse : 05 61 77 74 47

Site internet des centres anti-poison.

Comment réagir en cas d'intoxication au monoxyde de carbone ?

Maux de tête, vertiges, nausées, vomissements... ces symptômes doivent vous alerter sur la possible présence de monoxyde de carbone. Ce gaz incolore et inodore peut être dégagé par une cheminée mal entretenue, un appareil de chauffage ou de cuisson en mauvais état... Pour savoir détecter les signes d'une intoxication au monoxyde de carbone et réagir dans cette situation, consultez la page de prévention dédiée.

Prévention des risques liés au monoxyde de carbone

Comment réagir en cas d'intoxication par inhalation de fumées ?

Lors d'un incendie domestique, les fumées inhalées par les victimes sont plus dangereuses que les flammes : c'est pourquoi il est important d'installer un détecteur de fumée chez soi. Pour prévenir les risques savoir comment réagir en cas d'incendie domestique, consultez notre page dédiée.

Prévention des risques d'incendies domestiques

✆ Appel d'urgence : un numéro unique, le 112

Numéro d’urgence gratuit et accessible partout en Europe, le 112 permet de joindre les services de secours du département qui enverront les moyens adaptés. Le 112 fonctionne même depuis un téléphone verrouillé ou ne disposant pas d’une carte SIM.

[ En savoir plus sur les appels d'urgence ]

Sauvequiveut.fr

JOUEZ À WWW.SAUVEQUIVEUT.FR


Partager cet article :