Prévention des risques d'incendies domestiques

Les sapeurs-pompiers sont les premiers témoins de ces accidents dramatiques, qui pourraient être évités par des gestes simples. Comment limiter les risques d'incendie domestique chez soi ? Comment réagir en cas d’incendie ? Découvrez tous les conseils des sapeurs-pompiers !

Zzzoups
  • Chaque année, près de 10.000 personnes sont blessées au cours d’un incendie domestique.
  • Chaque année, plus de 800 personnes décèdent à la suite d’un incendie domestique.
  • On compte plus de 76.000 incendies domestiques par an (données année 2015). Cela représente une intervention toutes les 7 minutes pour les sapeurs-pompiers.
  • Au Québec, où les détecteurs de fumée sont obligatoires depuis plus de 30 ans, la mortalité liée aux incendies domestiques a diminué des deux tiers.
  • Depuis le 8 mars 2015, l'installation de détecteurs de fumée est obligatoire dans tous les logements.

Pour vous préparer au mieux 

Équipez-vous en détecteurs de fumée !

En cas d'incendie, les fumées précèdent les flammes. Elles sont toxiques et inflammables. La solution : de bons réflexes et le détecteur de fumée !

Si le feu se déclare pendant votre sommeil, le détecteur vous réveillera. Si vous êtes éveillés, il vous préviendra dès le départ du feu. Dans les deux cas, vous pourrez réagir au plus vite. Idéalement, vos pièces de vie et chacune de vos chambres doivent être équipées de détecteurs de fumée.

Quels détecteurs de fumée choisir ? Où et combien en installer ? 

Tous nos conseils pour s'équiper

Conseils pour bien réagir en cas d’incendie domestique

Le détecteur de fumée vous permet de réagir plus vite, mais attention, il ne suffit pas ! Au-delà de ce premier geste, préparez-vous à bien réagir en cas de déclenchement de l’alarme.

Appelez les sapeurs-pompiers en composant le 18 ou le 112

  • pour leur permettre d'être sur les lieux et d'intervenir le plus rapidement possible.

Retenez cette expression : « Là où il y a de la fumée, il ne faut pas aller »

  • Les fumées libérées lors d’un incendie sont plus mortelles que les flammes car elles sont chaudes et toxiques, et provoquent des asphyxies. En fonction de ce qui brûle, vous pouvez perdre connaissance en deux inspirations de fumées toxiques,
  • Si vous êtes dans une pièce enfumée, mettez un mouchoir devant le nez et baissez-vous, l’air frais se trouve près du sol.

Adaptez votre comportement à la situation

Si l’incendie se déclare chez vous et que vous ne pouvez pas l’éteindre immédiatement :

  • Évacuez les lieux,
  • Fermez la porte de la pièce en feu et celle de votre logement, cela retardera la propagation du feu et des fumées,
  • Sortez par l’issue la plus proche.

Si l’incendie se déclare dans une autre pièce, un autre logement ou dans les parties communes d'un immeuble :

  • Restez chez vous, les fumées dues à l’incendie risquent d’envahir les couloirs et les escaliers (les gaz chauds montent), rendant les dégagements impraticables et dangereux,
  • Fermez la porte de votre logement, mouillez-la  et calfeutrez-la avec un linge humide,
  • Manifestez-vous à la fenêtre, pour que les sapeurs-pompiers puissent vous voir en arrivant sur les lieux,
  • Ne cherchez pas à évacuer à tout prix : évitez les fumées.

ATTENTION, dans tous les cas :

Si vous devez ouvrir une porte, vérifiez la présence de fumée d’un incendie en prenant un maximum de précautions :

  • Commencez par une ouverture de quelques centimètres, sans chercher à passer la tête, et en vous tenant prêt, immédiatement, à bien refermer la porte. En cas de présence de fumées, celles-ci vont être visibles dès la moindre ouverture,
  • Ne prenez jamais l’ascenseur. Si l’électricité était coupée, vous vous retrouveriez prisonnier. Préférez toujours les escaliers.

Quelques pistes pour bien vous préparer :

  • Évitez d’encombrer les escaliers et les portes,
  • Si votre porte est verrouillée, laissez toujours les clés à proximité pour pouvoir sortir facilement,
  • Définissez un plan d’évacuation avec l’ensemble des membres de votre foyer,
  • Déterminez avec eux un point de rencontre à l’extérieur de votre habitation,
  • Réalisez des exercices d’évacuation avec vos enfants pour les sensibiliser dès le plus jeune âge.

 

sauvequiveut.fr

Jouez à www.sauvequiveut.fr


Partager cet article :


Publications

Conseils
Prévention

Risque de noyade

Risque de noyade Risque de noyade

En savoir plus
Malaise cardiaque

Malaise cardiaque Malaise cardiaque

En savoir plus
Appel d'urgence

Appel d'urgence Appel d'urgence

En savoir plus
Apprentissage du secourisme

Apprentissage du secourisme Apprentissage du secourisme

En savoir plus
Avis de décès

[AVIS DE DÉCÈS]

La FNSPF, l'ODP et la MNSPF ont le regret de vous annoncer le décès en service de deux sapeurs-pompiers, à moins de 48 heures d’intervalle, dans deux événements distincts.

- Le sergent-chef Richard METEAU est décédé en service commandé, le 17 octobre 2017, à l’âge de 44 ans. Sapeur-pompier du corps départemental de Haute-Savoie, il était affecté en tant que sapeur-pompier professionnel au centre de secours d’Epagny (74) et en tant que sapeur-pompier volontaire au CSI de Saint-Jorioz (74). Il a été victime d’une chute depuis l’échelle de son véhicule d’intervention "EPA". Il était marié et père de trois enfants.

- Laurent LOPEZ est décédé en service, jeudi 19 octobre 2017, à l’âge de 27 ans. Sapeur-pompier volontaire du corps départemental du Gard, il était affecté en tant que au centre de secours d’Uzès (30). Il a été victime d’un accident de la circulation en sortant de garde. Il était père d’un enfant âgé de moins d’un an.

Des informations complémentaires sur les modalités horaires des obsèques seront communiquées ultérieurement.

Toutes nos pensées vont vers leur famille, leurs collègues et leurs amis.