Nous connaître

Qu’on les appelle pompiers, soldat du feu ou sapeurs-pompiers, ces combattants volontaires, professionnels ou militaires sont au service des populations pour leur venir en aide. Incendie domestique, accident de la route, secours d’urgence aux personnes : autant de situations où les sapeurs-pompiers doivent intervenir en tenues de protection et avec des véhicules de secours adaptés au type d’urgence rencontrée.

  • 248.000 sapeurs-pompiers dont 38.865 femmes (79% de volontaires, 16% de professionnels, 5% de militaires)
  • plus de 4.600.000 interventions par an, soit 1 intervention toutes les 6,8 secondes
  • près de 19.000.000 appels par an
  • 28.800 jeunes sapeurs-pompiers

[ En savoir plus ]

Le système français de secours d’urgence et de protection des populations

Notre système de secours d’urgence relève de la politique publique de sécurité civile, et concerne :

  • la prévention des risques de toute nature,
  • l’information et l’alerte des populations,
  • la protection des personnes, des biens et de l’environnement contre les accidents, les sinistres et les catastrophes.

Il ressort d’une compétence partagée entre l’État et les collectivités locales.

Les missions de secours d’urgence sont principalement assurées par les sapeurs-pompiers, regroupés au sein d’établissements publics départementaux (les services départementaux d’incendie et de secours – SDIS), complétés dans une vingtaine de départements par des corps communaux et intercommunaux, ainsi que d’unités militaires (Brigade de sapeurs-pompiers de Paris et Bataillon des marins-pompiers de Marseille). Toutes ces organisations sont identifiées par un vocable commun : les services d’incendie et de secours.

À leurs côtés agissent également les moyens nationaux de la sécurité civile regroupés au sein de la Direction générale de la Sécurité civile et de la Gestion des crises (DGSCGC) du ministère de l’Intérieur : administration centrale, avions bombardiers d’eau et hélicoptères, démineurs, etc. ainsi que des formations militaires de la sécurité civile (FORMISC).

Enfin, ce dispositif est renforcé en cas de besoin par différents services de l’État, les associations agréées de sécurité civile, les réserves communales de sécurité civile et des moyens privés réquisitionnés.


Partager cet article :


Connaitre les
sapeurs-pompiers