Prévention des risques d‘accident de la circulation

Que vous soyez au volant d’une voiture, d’un deux-roues motorisé, d’un vélo ou encore à pied, la vitesse, l’alcool, la fatigue, le téléphone, sont autant de danger auxquels faire face chaque jour. Pour éviter au mieux de se mettre ou de mettre les autres usagers de la route en danger, de bons réflexes sont à adopter. En cas d’accident, retenez trois mots essentiels : protéger, alerter, secourir. Comment éviter l’accident de circulation ? Comment réagir en cas d’accident ? Découvrez tous les conseils de prévention des sapeurs-pompiers!

Le saviez-vous ?

Le bilan provisoire de l’Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR), récence 3 464 décès en 2015 sur les routes de France métropolitaine. Cela représente 80 décès de plus que l’année précédente soit une augmentation de 2,4%.*

*Source : Association prévention routière

Comment éviter l’accident de circulation ?

  • Etre attentif et concentré sur la route ;
  • Prendre garde aux prévisions météorologiques et aux conditions de circulation ;
  • Equiper le véhicule en fonction de la saison (adapter les pneus en hiver) ;
  • Avoir une lampe de poche qui fonctionne dans la voiture en cas de problème la nuit ;
  • Toujours avoir un gilet de sécurité dans la voiture et un triangle de pré-signalisation dans le coffre ;
  • S’équiper d’un extincteur et d’une trousse de secours (couverture de survie, compresses, ciseaux, etc.). Attention, l’extincteur doit se trouver dans le coffre pour ne blesser personne en cas d’accident ;
  • Faire régulièrement le tour de la voiture pour vérifier l’état des niveaux (huile, liquide de refroidissement, freins, lave-vitre…), la pression et l’usure des pneus (y compris la roue de secours !), les éclairages (phares, feux de croisement, clignotants…) et l’état des essuie-glaces.

Comment bien réagir en cas d’accident de la circulation ?

En cas d’accident, trois mots essentiels sont à retenir : protéger, alerter, secourir.

Protéger

Sur route ou sur autoroute

  • Allumer les feux de détresse dès le ralentissement ;
  • Se garer avec prudence sur la bande d'arrêt d'urgence pour porter assistance à quelqu'un. Attention : il est important d’éviter qu’un accident supplémentaire survienne et de ne pas gêner l’arrivée des secours ;
  • Équiper tous les passagers avec les gilets jaunes de sécurité ;
  • Mettre les passagers à l'abri à l'extérieur du véhicule, en sortant par les portières les moins exposées au danger, et se placer derrière les barrières de sécurité si elles existent, ou loin de la chaussée ;
  • Sur route, baliser l'accident par un triangle à 30 mètres minimum et ce dans les deux sens de circulation, s'il est possible de le faire en toute sécurité (densité de circulation, visibilité, etc.) ;
  • La nuit, éclairer les véhicules accidentés à l’aide des feux de route des autres véhicules présents ;
  • Interdire de fumer à proximité des véhicules accidentés pour éviter un incendie ;
  • Conserver la fluidité du trafic lorsqu'un accident survient sur la voie en sens inverse. Ne pas ralentir pour regarder.
     

Pour les véhicules accidentés

  • Couper le contact de tous les véhicules ;
  • Débrancher la batterie car des étincelles peuvent provoquer un incendie ;
  • Caler les véhicules en cas d'instabilité (passer une vitesse ou serrer le frein à main).


Alerter

Alerter les secours le plus rapidement possible. Chaque minute compte !

Toujours prévenir les secours en composant le 18 ou le 112 depuis un téléphone fixe ou mobile. Sur l’autoroute, les voies rapides et les tunnels, des bornes d’appel d’urgence sont placées tous les 2km et sont disponibles 24h/24. Elles vous permettent d’être mis en relation avec le poste de contrôle de sécurité. L’appel est gratuit et géo-localisé.

Ne jamais penser qu'une autre personne a déjà alerté les secours. Garder son calme, être bref et précis :

  • Décrire l'emplacement exact de l'accident, si cela est possible : nom de la route, sens dans lequel s'est produit l'accident ... (se référer aux panneaux, bornes, etc.) ;
  • Mentionner le nombre, le type des véhicules accidentés et les éventuelles circonstances particulières ;
  • Mentionner le nombre et l’état apparent des blessés.

Pour savoir comment contacter les secours, rendez-vous dans la rubrique Appels d’urgence.

Secourir

En attendant l'arrivée des secours, il est nécessaire d'assister les blessés sans risquer d'aggraver leur état.

  • Laisser les victimes dans les véhicules, sauf en cas d'incendie ou autre risque ;
  • Si la victime est inconsciente, desserrer ses vêtements, dégager ses voies respiratoires (nez et bouche) et la mettre en position latérale de sécurité ;
  • En cas de besoin, réaliser un massage cardiaque ;
  • En cas d'hémorragie abondante, comprimer la plaie ;
  • Couvrir les victimes ;
  • Parler aux blessés, les réconforter ;
  • Demander aux passants de vous aider ou de s'éloigner.

Attention !

  • Ne pas déplacer un blessé, sauf en cas de danger imminent (incendie, risque d’explosion, circulation dense, etc.) ;
  • Ne pas retirer le casque d’une victime ;
  • Ne pas lui donner ni à manger ni à boire ;
  • Ne jamais enlever les vêtements d'un brûlé.

Dans le cas où la victime doit obligatoirement être déplacée, prendre certaines précautions :

  • Ne pas la tirer par les membres ;
  • Eviter toute torsion de sa colonne vertébrale ;
  • Placer la victime en position latérale de sécurité (PLS) : allongée sur le côté avec le genou fléchi pour qu’il ne roule pas.

En cas de feu de véhicule :

  • En cas de départ de feu, si possible, utiliser un extincteur pour attaquer le feu sous le moteur et par la calandre. Ne pas prendre de risque inutile en attendant l’arrivée des secours ;
  • Si le feu est déjà déclaré, s’éloigner du véhicule au plus vite, après avoir mis les éventuelles victimes en sécurité ;
  • Ne jamais utiliser d'eau sur un feu, cela aggraverait la situation ;
  • Ne pas soulever le capot d’une voiture en feu ;
  • Attention au risque d'explosion, notamment sur les véhicules GPL.

Témoins d’un accident de la route : que dit la loi ?

Article 223-6 du Code pénal : 

Sera puni des mêmes peines [cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende] quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.

Texte à consulter sur : www.legifrance.gouv.fr.

Article 434-10 du Code pénal : 

Le fait, pour tout conducteur d'un véhicule ou engin terrestre, fluvial ou maritime, sachant qu'il vient de causer ou d'occasionner un accident, de ne pas s'arrêter et de tenter ainsi d'échapper à la responsabilité pénale ou civile qu'il peut avoir encourue, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 75 000 € d'amende.

Texte à consulter sur : www.legifrance.gouv.fr.

Piétons et cyclistes

La route est un espace partagé, où tous les usagers sont soumis au respect du code de la route.
Retrouvez des conseils pour garantir votre sécurité et celle des autres usagers sur le site de la Police nationale :

Site officiel de la sécurité routière


 

Sauvequiveut.fr

JOUEZ À WWW.SAUVEQUIVEUT.FR


Partager cet article :