Présidents d'honneur de la Fédération

La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France compte 4 présidents d’honneur : le colonel Bernard Janvier, le colonel Daniel Ory, le colonel Richard Vignon et le colonel Eric Faure.

Colonel Bernard Janvier

Ce fils unique de sapeur-pompier, originaire de l’Ain suit des études de mathématiques puis décide de préparer le concours d’officier pendant son service militaire afin de devenir sapeur-pompier professionnel. Durant sa carrière, il a été successivement directeur départemental des services d’incendie et de secours de la Drôme, de la Seine Maritime et des Yvelines. Il a été président de la Fédération de 1989 à 1997, succédant au colonel André Sibué.

Sous sa présidence, la FNSPF s’engage sur la voie des réformes, notamment :

  • protection sociale des sapeurs-pompiers volontaires
  • création d’une sous-direction des sapeurs-pompiers
  • lois du 3 mai 1996 sur la départementalisation et le développement du volontariat
  • déblocage de 2.000 postes de sous-officiers
  • constitution du comité fédéral d’histoire
  • développement des activités fédérales.

Il  est promu dans l'ordre de la légion d’honneur en 1996 et reçoit la médaille d'or du mérite fédéral 2 ans plus tard.

Colonel Daniel Ory

Issu d’une famille de sapeurs-pompiers, il fait son service national à la brigade des Sapeurs-pompiers de Paris et devient sapeur-pompier professionnel au centre de secours principal de Bar-le-Duc, sa ville natale. Il devient alors chef du centre de secours, mute à Macon en qualité de Chef de Centre, Inspecteur Adjoint puis est promu chef de bataillon et directeur départemental des services d’incendie et de secours de la Haute-Saône et de l’Ain. Il s’engage également dans la vie associative en étant notamment président de la région Bourgogne Franche-Comté et membre du comité exécutif de la FNSPF.

« Le métier de SP que j’exerce avec passion s’inscrit dans une trajectoire naturelle qui intègre étroitement la vie associative de la profession » explique-t-il.

C’est donc tout naturellement qu’il brigue la présidence de la Fédération. Lors du Congrès national, tenu à Lyon en 1997, il en prend alors la tête succédant à Bernard Janvier. Son mandat a été marqué par une dimension sociale conférée à l’action fédérale et par l’achat d’un immeuble pour regrouper dans la Maison des Sapeurs-Pompiers de France, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, l’Œuvre des pupilles, et une représentation de la Mutuelle nationale des sapeurs-pompiers de France. Il a obtenu la médaille d’or de la Fédération et a été promu officier dans l’ordre national du mérite et chevalier dans celui de la Légion d’honneur. Aujourd’hui, il reste très actif à la tête de la commission fédérale des Anciens !

Colonel Richard Vignon

Sa carrière de sapeur-pompier professionnel le mène du Val-d’Oise à la Seine-et-Marne, en passant par le Vaucluse et les Hautes-Pyrénées.

« Choisir d’être sapeur-pompier professionnel procède d’un engagement citoyen. Je n’imagine pas ce choix sans l’investissement associatif, par lequel s’exprime aussi la volonté de participer pleinement à la vie de la société. »

Cet engagement associatif le conduit, dès 1996, au conseil d’administration puis au comité exécutif fédéral, avant d’accéder à la présidence en 2003.

 « Cette institution est un formidable outil de réflexion et de proposition, grâce auquel il devient possible de peser sur l’avenir de la sécurité civile et d’œuvrer à son amélioration. »

Premier sapeur-pompier à être nommé Préfet en septembre 2012, il a laissé sa place au colonel Eric Faure.

Colonel Éric Faure

Sapeur-pompier volontaire de 1979 à 1987 dans le Rhône, il est ensuite recruté en Saône-et-Loire en tant que SPP. Il fut ensuite tour à tour Directeur départemental adjoint du service d’incendie et de secours (DDASIS) de Haute-Savoie, Directeur départemental du service d’incendie et de secours (DDSIS) de l’Aube puis des Vosges avant de rejoindre le 1er mars 2012 le département de Seine-et-Marne. Il s’est toujours attaché à joindre l’associatif à l’opérationnel.

« Devenir SPV représentait pour moi une nouvelle façon de m’intégrer dans la vie de ma commune, et j’ai ensuite choisi d’en faire mon métier. Prendre part à l’action associative en découlait tout naturellement.»

Il intervient dans l’action fédérale dès 1998, s’occupant du dossier de la formation, puis est élu au Conseil d'administration en 2003. Entré au Comité exécutif en 2006, alors chargé des affaires politiques et statutaires et de la valorisation de l'expertise, il préside aussi la commission fédérale des DDSIS.

« À travers mon engagement au Comité exécutif fédéral, je tiens à rendre aux sapeurs-pompiers ce qu’ils m’ont déjà tellement donné, en toute simplicité. »

Élu président de la FNSPF en 2012, le colonel Éric Faure est réélu en 2015 pour un second mandat, jusqu'en 2018. Sa première fierté est d'avoir vu augmenter de façon considérable le nombre d'adhérents à la Fédération, qui a en effet augmenté de 16.000 pendant ces sept années. Sa deuxième fierté tient à son engagement dans des chantiers essentiels : le volontariat, la filière des sapeurs-pompiers professionnels, l’émergence et l’accompagnement de l’émergence de cette mission de secours d’urgence aux personnes, le renforcement de la place des sapeurs-pompiers dans la gestion des crises, la mise en place du 112 comme numéro d'urgence unique...


Partager cet article :