La grande cause nationale 2016 : « adoptons les comportements qui sauvent »

En mai 2016, les Sapeurs-pompiers de France, la Croix-Rouge française et la Protection Civile, trois acteurs associatifs majeurs de la prévention des risques et de l’action de secours, se sont vus décerner par le Premier ministre le label « Grande cause nationale » pour leur projet collectif : « Adoptons les comportements qui sauvent ».

Grande cause nationale : bilan de la campagne

Lancement de la campagne

Le gouvernement attribue le label Grande cause nationale 2016 au projet Adoptons les comportements qui sauvent, porté par les trois acteurs associatifs majeurs de la prévention et de l’action de secours : les Sapeurs-pompiers de France, la Croix-Rouge française et la Protection Civile.

Durant un an, les trois associations ont mis l’accent à la fois sur les comportements préventifs et sur les gestes de premiers secours. L’objectif ? Faire de chaque citoyen un acteur de sa propre sécurité. Au quotidien, les risques qui nous entourent sont nombreux. Des risques du quotidien : malaise chute, coupure, brûlure, étouffement, arrêt cardiaque, etc. ; et des risques plus exceptionnels : tempête, inondation, attentat, etc. Dans les deux cas, les bons comportements peuvent sauver des vies.
Adopter les comportements qui sauvent, c’est être acteur de sa propre sécurité et de celle de ses proches : savoir éviter les dangers, réagir de façon adaptée face à une menace, connaître les bons réflexes et les bons gestes pour ne pas être démuni face à l’urgence, quelle qu’elle soit.

Renforcée par l’expression impérative « Informez-vous, formez-vous », la Grande cause nationale est un tremplin pour généraliser la sensibilisation aux gestes et comportements qui sauvent mais aussi développer une véritable culture de sécurité civile.

Adoptons les comportements qui sauvent

Dossier de presse

Télécharger pdf - 1.13 Mo

Quelques chiffres

Entre 10 et 12 millions d’accidents de la vie courante (AcVC) se produisent chaque année en France.

20 000 décès et 500 000 hospitalisations sont dus aux accidents de la vie courante.

Les deux tiers des décès surviennent chez les personnes âgées de 75 ans et plus, souvent après une chute. Les AcVC représentent la première cause de décès chez les enfants de moins de 15 ans.

Source : Direction Générale de la Santé

Raymond, le porte-parole de cette campagne

Prénom un brin décalé mais pour autant très « humain » et commun, Raymond fait écho à toutes les générations. Personnage à l’allure sympathique, Raymond est un être intemporel qui permet de traiter de situations très graves (hémorragie, arrêt cardiaque, etc.) sans effet anxiogène. 

La tonalité de la campagne se veut volontairement dédramatisante, décalée mais aussi responsabilisante. Certes, Raymond est un personnage fictif, mais toutes les situations de risques auxquelles il est confronté, peuvent se produire dans la réalité. Le spectateur s’interroge sur sa propre réaction.

Et vous, face à ces scènes de catastrophes, malaises ou accidents, que feriez-vous ? Sauriez-vous comment réagir ?

Spot TV

 


Spot TV "Adoptons les Comportements qui sauvent... par pompiers-federation

David Ginola, ambassadeur de la Grande cause nationale

 


Message de David Ginola : Formez-vous aux... par pompiers-federation

Samedi qui sauve

Dans le cadre de la campagne, les Sapeurs-pompiers, la Croix-Rouge et la Protection civile ont organisé, le samedi 12 novembre, des milliers de sessions de proximité, gratuites et ouvertes à tous, pour initier le plus grand nombre aux gestes qui sauvent.

Ce jour-là, à Nice, 1 812 personnes ont exercé en simultané un massage cardiaque. David Ginola, ambassadeur de la Grande cause nationale Adoptons les comportements qui sauvent était présent pour l’occasion.
A Nantes, Guillaume Raineau, médaillé olympique d’Aviron, était lui aussi le parrain du samedi qui sauve où 700 personnes ont été formées aux gestes qui sauvent.

Deux exemples parmi les plus de 1 000 lieux de formation partout en France, montrant encore la mobilisation exemplaire du réseau des sapeurs-pompiers.
 

Bilan de la campagne

Les Sapeurs-pompiers de France, la Croix-Rouge française et la Protection Civile poursuivent avec constance et détermination leur engagement à informer et former le plus grand nombre. Une action désormais plus visible, amenée à s’amplifier. La secrétaire d’État chargée de l’aide aux victimes, Juliette Meadel, vient de confier à Éric Faure, Président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France et à Patrick Pelloux, Président de l’Association des Médecins Urgentistes de France (AMUF), une mission pour faire l’état des lieux des dispositifs existants et proposer de nouveaux moyens pour renforcer la formation de tous les citoyens aux gestes de premiers secours. Cette mission commune s’appuiera sur l’expertise des membres du collectif Adoptons les comportements qui sauvent ainsi que de l’ensemble des acteurs de la sécurité civile.

Sensibiliser et former chacun est un travail de longue haleine. Gageons que la Grande cause nationale 2016 ait marqué un cap déterminant pour le changement des comportements. Un seul conseil : « informez-vous, formez-vous ».

Communiqué de presse

Télécharger pdf - 2.32 Mo

Communiqués de presse

Dépôt de candidature

Annonce du projet

Lancement de la campagne

Samedi qui sauve

Bilan de la campagne


Partager cet article :


Avis de décès

[AVIS DE DÉCÈS] 1CL Bertrand PIME (Nouvelle-Calédonie) ainsi que les CCH Simon CARTANNAZ et 1CL Nathanaël JOSSELIN (BSPP)

La FNSPF, l'ODP et la MNSPF ont le regret de vous annoncer le décès en service commandé du sapeur de 1e classe Bertrand PIME, sapeur-pompier volontaire au Syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVM) Nord (Nouvelle-Calédonie), mercredi 9 janvier 2019, ainsi que du caporal-chef Simon CARTANNAZ et du 1e classe Nathanaël JOSSELIN, sapeurs-pompiers de Paris également volontaires en Savoie et dans l'Yonne, décédès en service samedi 12 janvier 2019 à Paris.

Toutes nos pensées vont vers leur famille, leurs collègues et leurs amis.