Présidentielle 2017 : les 32 propositions des sapeurs-pompiers de France

Institutionnel - Le 21 février 2017

Permettre une protection de tous nos concitoyens au quotidien comme en cas de crise majeure, répondre aux nouvelles menaces, résorber les inégalités territoriales, tels sont les enjeux qui attendent le.a futur.e Chef.fe de l’Etat. Forts de leur savoir-faire et de leur expertise, les sapeurs-pompiers de France présentent 32 propositions aux candidats à l'élection présidentielle, pour garantir la protection des populations.

© Olivier Rigaud
© Olivier Rigaud

Le monde a changé : notre pays doit aujourd’hui faire face à des menaces de toutes natures : au-delà de l’émotion vive créée par les attentats terroristes, le changement climatique, la crise économique installée dans la durée, les ruptures d’équilibres au sein des territoires, un réel besoin de résilience font de la sécurité nationale un enjeu crucial.

Ces dernières années en témoignent : la sollicitation opérationnelle augmente alors même que le budget et les effectifs stagnent voire diminuent, avec pour conséquence le rallongement des délais d’intervention.

En cette année électorale, les sapeurs-pompiers de France souhaitent ainsi contribuer au débat présidentiel, avec une ambition : mieux protéger tous leurs concitoyens, au quotidien comme en cas de crise, partout sur le territoire.

Pour relever les défis posés par la protection des populations, ils formulent 32 propositions concrètes qui sont le fruit de leur pratique quotidienne ancrée dans les territoires et en proximité directe avec la population, dans le souci constant de l’intérêt général.

Cette contribution au débat présidentiel a été élaborée par la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) à la suite d’une vaste consultation des sapeurs-pompiers de France par le biais d’une enquête qui a permis d’aborder tous les sujets qui les préoccupent dans leur pratique quotidienne au contact de la population. Près de 15.000 sapeurs-pompiers y ont contribué, ainsi que leurs représentants associatifs élus dans toutes les régions, départements et territoires de métropole et d’outre-mer.

A télécharger plus bas dans cette page :  

  • résultats de l'enquête
  • 32 propositions des sapeurs-pompiers

 

Les sapeurs-pompiers de France portent une ambition : mieux protéger tous nos concitoyens, au quotidien comme en cas de crise, partout sur le territoire.

Nous avons identifié plusieurs défis à relever :

  • Renforcer « la force » sapeur-pompier
  • Maintenir la proximité territoriale des secours
  • Consolider l’engagement des sapeurs-pompiers dans le secours d’urgence aux personnes
  • Préparer la réponse aux nouvelles menaces
  • Innover pour plus d’efficacité et d’efficience
  • Faire de chacun un acteur de sa propre sécurité
  • Réussir l’alchimie entre le pilotage régalien de l’État et l’implication locale des collectivités
  • Compenser la disparité financière entre les territoires, source d’inégalité du secours

Pour cela, nous formulons 32 propositions concrètes, détaillées ci-dessous.

Les 32 propositions des sapeurs-pompiers de France

Renforcer « la force » sapeur-pompier

1. Franchir le seuil de 200 000 sapeurs-pompiers volontaires dans les 5 prochaines années
2. Adopter de nouvelles mesures d’attractivité pour les sapeurs-pompiers volontaires, comparables à celles des réservistes opérationnels de la Garde nationale
3. Ne pas remplacer les sapeurs-pompiers professionnels par des volontaires en garde postée
4. Refuser l’assimilation des sapeurs-pompiers volontaires à des travailleurs
5. Protéger les sapeurs-pompiers face aux agressions

Maintenir la proximité territoriale des secours

6. Instaurer un moratoire sur les fermetures de casernes
7. Associer tous les acteurs sous l’égide du préfet pour examiner toute demande de fermeture ou de regroupement de casernes
8. Confier à la conférence nationale des services d’incendie et de secours (CNSIS) un rôle de recours contre les décisions départementales non consensuelles

Consolider l’engagement des sapeurs-pompiers dans le secours d’urgence aux personnes

9. Adapter l’action des sapeurs-pompiers aux nouveaux besoins du secours d’urgence aux personnes
10. Renforcer la coopération engagée avec les acteurs de la Santé
11. Prendre en compte les effets des déserts médicaux
12. Contribuer à équilibrer les territoires par des actions de soutien et d’assistance de proximité
13. Mettre en oeuvre des modalités d’intervention adaptées (délai et moyens d’intervention)

Préparer la réponse aux nouvelles menaces

14. Garantir le rôle du préfet dans le pilotage des crises
15. Préserver la doctrine de gestion de crise sur l’ensemble du territoire
16. Accroître la participation des sapeurs-pompiers dans les services de l’État chargés de la préparation et de la gestion des crises

Innover pour plus d’efficacité et d’efficience

17. Généraliser les plateformes communes de gestion des appels d’urgence, autour du numéro unique 112
18. Remplacer le 18 par le 112
19. Optimiser la gestion des hélicoptères de secours d’urgence
20. Interrompre les processus de normalisation inutiles et mieux accompagner ceux utiles à notre sécurité civile et à notre industrie
21. Initier une véritable politique nationale de recherche et développement en matière d’incendie et secours

Faire de chacun un acteur de sa propre sécurité

22. Renforcer les messages nationaux de prévention
23. Fixer l’objectif de 80 % de la population formée aux gestes de premiers secours
24. Faire des sapeurs-pompiers les ambassadeurs des actions de sensibilisation engagées auprès de la population

Réussir l’alchimie entre le pilotage régalien de l’État et l’implication locale des collectivités

25. Établir, d’ici l’automne 2017, un bilan partagé de la départementalisation des sapeurs-pompiers et des propositions afin de corriger les déséquilibres identifiés
26. Adapter la gouvernance des sapeurs-pompiers à la nouvelle diversité de l’organisation territoriale
27. Permettre à l’État de jouer son rôle de pilote de la politique de secours d’urgence et de protection des populations
28. Faire des sapeurs-pompiers une des trois forces de la sécurité intérieure

Compenser la disparité financière entre territoires, source d’inégalité du secours

29. Étendre aux sapeurs-pompiers l’effort budgétaire engagé par la Nation pour les autres acteurs de la sécurité nationale
30. Renforcer le soutien de l’État à l’investissement des moyens des sapeurs-pompiers
31. Rendre lisible la contribution de l’État au financement des services d’incendie et de secours
32. Introduire un système de péréquation pour gommer les fortes disparités locales

Ces 32 propositions seront présentées en détail dans les prochains jours aux candidats à l'élection présidentielle. Vous pouvez dès à présent télécharger ci-dessous le document d'interpellation qui leur sera remis.

Conférence de presse

Retrouvez le replay vidéo de la conférence de presse donnée mercredi 22 février 2017 à la Maison des sapeurs-pompiers de France, à Paris :

 


[Conférence de presse] Les sapeurs-pompiers de... par pompiers-federation

Document d'interpellation et résultats de l'enquête