L'Orchestre des Sapeurs-Pompiers des Yvelines a organisé un concert à Avion (62)

Solidarité - Le 12 mars 2012

L'Orchestre des Sapeurs-Pompiers des Yvelines a organisé un concert à Avion (62) dont les fonds s’élevant à 3000€ ont été reversés à l’Œuvre des Pupilles.

La mission de base de l’Orchestre départemental des sapeurs-pompiers des Yvelines est d’accompagner les cérémonies – officielles, commémoratives ou festives. Fidèle aux valeurs et aux traditions des sapeurs-pompiers, héraut de ces valeurs auprès de la population, de l'Administration et des élus, l’O.D.S.P.Y. fournit une soixantaine de prestations par an, dont de nombreux concerts de solidarité, comme pour les pompiers de New York après l’attaque terroriste du 11 septembre 2001 ou pour les sinistrés d’Asie après le tsunami du 26 décembre 2004. Mais il exerce surtout sa solidarité au profit de l’Œuvre des Pupilles (O.D.P.) en lui reversant une partie de la vente des disques qu’il enregistre régulièrement et en donnant des concerts.

Les sapeurs-pompiers : une longue tradition musicale

Sait-on que c’est en partie grâce aux sapeurs-pompiers que la musique d’harmonie a vu le jour ? C’est en effet au début du XIXe siècle que les cliques (de l’ancien français cliquer, c’est-à-dire résonner) naissent autour des pompiers, jouant du clairon pour alerter ceux qui doivent partir au feu. Enrichis d’autres instruments de cuivre et de tambours, ces ensembles deviennent des fanfares, essentiellement militaires, utilisées dans les cérémonies officielles. Les musiciens militaires démobilisés préservent cet acquis en créant des fanfares civiles, et la rencontre avec le courant brass-band, orchestre de cuivres né au milieu du XIXe siècle dans les régions minières anglaises, donne progressivement naissance à l’orchestre d’harmonie, grand ensemble de vents et de percussions.

Si, dans l’inconscient populaire, on associe volontiers les mots « fanfare » ou « clique » à la musique des sapeurs-pompiers, cela est certes naturel, mais c’est oublier que les sapeurs-pompiers ont eux aussi suivi cette évolution musicale et qu’ils peuvent s’enorgueillir aujourd’hui d’ensembles d’harmonie prestigieux et de très grande qualité, tout comme leurs homologues militaires. Le présent coffret est ainsi dédié à l’Orchestre départemental des sapeurs-pompiers des Yvelines, l’O.D.S.P.Y., qui entre dans sa vingtième année. Créé en 1987, c’était à l’origine une batterie-fanfare. Le conseil général des Yvelines, qui avait pris l’initiative de sa création, décida en 1995 d’en faire un orchestre d’harmonie. Composé de plus de 65 musiciens amateurs de haut niveau et de jeunes professionnels, motivé par les objectifs toujours plus élevés que lui assigne son chef, le capitaine Richard Regel, l’O.D.S.P.Y. jouit d’une notoriété grandissante.

Un orchestre au répertoire riche et à géométrie variable

L’orchestre est par ailleurs apparu à plusieurs reprises sur les plateaux de radio et de télévision ainsi que dans de nombreux concerts, au Palais omnisports de Bercy en final du concert de Michel Sardou, à la salle Cortot au Juniors Festival, au théâtre Montansier de Versailles, au théâtre Alexandre-Dumas de Saint-Germain-en-Laye et dans les églises (cathédrale Saint-Louis de Versailles, collégiale de Mantes-la-Jolie, cathédrale Saint-Étienne de Bourges…). Dans son action de promotion des valeurs des sapeurs-pompiers, l'orchestre multiplie également les rencontres et les partenariats avec d'autres musiciens. Il joue ainsi régulièrement avec des solistes de renom, en particulier Jean-Pierre Millioud, titulaire du grand orgue historique de la cathédrale de Versailles.

L'O.D.S.P.Y. s’appuie sur un répertoire riche et varié, couvrant la musique classique et contemporaine, le jazz, la variété, la musique de films, la musique militaire, de danse, de cérémonie… Il s’adapte pour faire face aux différentes demandes et utiliser au mieux les compétences de ses musiciens. Il se produit en grand orchestre (60 à 70 musiciens) ou en formations plus réduites en fonction de la demande : ensemble orchestral à vent (35 à 50 musiciens) ; big band (20 musiciens) ; quatuor de saxophones ou ensemble de clarinettes ; petite formation de jazz (9 musiciens) ; ensemble bavarois ; ensemble trompettes et orgue ; un clairon ou un tambour – ou les deux – pour une cérémonie officielle.

Ainsi, les instrumentistes qui accompagnaient le spectacle de l'été 2005 dans les jardins du château de Versailles, ceux qui complétaient l’orchestre et le chœur de l’Unesco dans la Grande Messe en ut, de Mozart, à la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides ou ceux qui, avec la Musique de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, formaient l’orchestre de la Nuit du Feu 2006 dans la fosse du Palais des congrès à Paris. Dans la continuité de la tradition musicale des sapeurs-pompiers, l’Orchestre départemental des sapeurs-pompiers des Yvelines dépasse donc ses missions de base par une active promotion de la musique d’harmonie.

Site de l'O.D.S.P.Y