Le Dry January, nouvelle campagne de santé publique

Prévention - Le 08 janvier 2020

Le Dry January (littéralement Janvier Sec/Sobre) est une campagne de santé publique incitant à l'absence de consommation d'alcool pendant tout le mois de janvier, notamment réalisée au Royaume-Uni et pour la première fois en France, cette année. Un nouveau défi, oui mais aussi, sur un plus long terme, une prise de conscience nécessaire sur notre consommation d’alcool.

Évaluer sa consommation d’alcool

Initié en Grande-Bretagne en 2013 par l’association Alcohol Change UK, le Dry January consiste à faire une pause dans sa consommation d’alcool pendant un mois. L’objectif : « Donner du répit à votre corps (et à votre porte-monnaie) mais également faire le point sur la place qu’occupe l’alcool dans votre quotidien et votre sociabilité », explique le collectif à l’origine du projet, qui inclut des associations reconnues comme AIDES, La Ligue contre le cancer, l’ANPAA (Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie).

« L’idée, explique Michel Reynaud - addictologue et président du Fonds Actions Addictions - c’est de voir le contrôle qu’on a – ou pas – sur sa consommation, et pourquoi c’est si difficile dans une société où la sollicitation est permanente. » Or l’alcool fait encore 41 000 morts par an dans l’Hexagone.

Constater une baisse de sa consommation, six mois après

En 2019, au Royaume-Uni, quatre millions de personnes ont relevé ce défi. Des études scientifiques ont démontré les bienfaits, à court et à long terme, d’une pause d’un mois dans la consommation d’alcool : meilleure tension artérielle, meilleure glycémie, moins de cholestérol mais aussi un sommeil de meilleure qualité, une plus belle peau et le sentiment de plus d’énergie chez les participants… sans oublier les économies. Mieux, on observe que faire « janvier sec » entraîne une baisse de la consommation générale d’alcool, même six mois après.

Plus d’informations :

https://www.dryjanuary.fr

Crédit photos : Adobestock

Comme nous soutenons le MoisSansTabac, le « Dry January » est une opération en tous points pertinente dans le sens où elle repose sur le soutien des pairs et de la collectivité. En assurant une dynamique collective et ludique, ces campagnes de santé publique favorisent en effet l’émulation, la prise de conscience sur ses habitudes et un rapport plus modéré et sain à notre consommation à long terme » conclut Audrey Genre, responsable Prévention de la MNSPF

 

Audrey GENRE


Partager cet article :